PrimaNota.ru - самый крупный в мире бесплатный архив песенных текстов, аккордов, табулатур и нот


Alan Stivell - Hommes Liges Des Talus En Transe - текст песни, видео

Регистрация Запомнить меня
Войти через:  Facebook Google Twitter Vk Yandex Mail.ru

Alan Stivell - Hommes Liges Des Talus En Transe - текст песни, видео

Печатать
Просмотров: 92
Il pleut sur les coqs de bruyГЁre

Il pleut sur les constellations de bouleaux blancs

Il pleut sur les charrues matinales barbouillГ©es de terre glaise

Il pleut sur le pain chaud au sortir des fours visitГ©s d'un gros feu tranquille

Il pleut sur le poitrail des chevaux rubiconds

Il pleut Г  verse sur la pelouse des toits lacustres baignГ©s de merles et de bouvreuils

Il pleut sur les femmes obstinГ©es Г  emplir les Г©glises par l'entonnoir des porches

Il pleut sur les planchers d'aiguilles de sapin sur l'escalier des mousses remuГ©es de salamandres

Il pleut sur le lac tranquille des Гўmes simples

Il pleut sur les hommes lourds et muets


Je m'Г©veille

Et je m'assois sur les talus limpides

Et je m'installe sur la fesse des montagnes de laine

Et je compte

Et je compte

Las de l'exil

J'approche de la table, le banc

Et Г  la clartГ© des couteaux

Je laisse plonger en moi les racines du pain


Plus loin que les matins de globules rouges

Plus loin que le sang caillГ© des bruyГЁres oГ№ rament les Г©perviers

Plus loin que les liГЁvres blancs et gris et que les cheminГ©es qui reprennent haleine

Plus loin que les courts matins d'hiver qui voient passer dans l'Е“il des enfants la caresse des Г©tangs sauvages

Plus loin que les chevaux qui hennissent rouge au cЕ“ur des patries effilochГ©es 

Plus loin que la vГ©gГ©tation des colГЁres inextricables qui lancent leurs lianes parmi les hommes en dГ©molition

Plus loin que les migraines veloutГ©es qui grattent et qui mordent

Plus loin que les aurores borГ©ales brГ»lГ©es de banquises Г  la rencontre des pays de rosГ©e

Plus loin que les destins limГ©s Г  ras de rotule

Plus loin que la braise flambante de l'Е“il


LE SILENCE

Le champ clos du silence

La fermentation du silence

Qui butte contre les vitres


Hommes je vous parle d'un temps qui nous appartenait plus

Mais d'un temps artГ©sien qui sourd au moindre coup de pioche

Je vous parle du temps oГ№ l'on bГўtissait les forГЄts

Du temps oГ№ chaque fleur recevait des hommes le sel du langage

Du temps oГ№ cette terre Г©tait hantГ©e d'un peuple solennel

C'Г©tait du temps oГ№ l'homme Г©tait un frГЁre pour l'homme

OГ№ les hommes se disaient bonjour du haut de leurs collines

OГ№ les hommes chaque matin saluaient le lait de la pluie


J'ai comptГ©

La rose du ciel vert

Les nasillements d'hirondelles Г  ras de cheminГ©e

Les impulsions d'aubes feuillues chez les hommes qui naissent Г  eux-mГЄmes

La dГ©possession d'une patrie entiГЁre



Et au bout de l'ocГ©an

Les cocons de nuit

La course droite des sangliers

La plainte des moissons moisies tramГ©es d'insectes vidГ©s

Au bout de l'ocГ©an 

Les campagnes fugueuses et les villages en quinconce dГ©bordant du fatras des moissons

Au bout de l'ocГ©an

Le poil humide des chevaux de cristal

Le corail des lavoirs et des sources

Les chiens roux lisses de sommeil

Au bout de l'ocГ©an

La machine des bocages explosifs

Les gradins de l'aurore parmi les arbres craquants

Au bout de l'ocГ©an

Le rire des sauterelles

Le maquis des congres et des lamproies

La connaissance ininterrompue de la mort

Au bout de l'ocГ©an

L'Г©tablissement des hommes lucides

Inventant une patrie dГ©libГ©rГ©e

Dressant sur les promontoires des villes de pierre des animaux de chair

Au bout de l'ocГ©an

Les reflets battus d'oiseaux rares

Le sifflement de la vapeur dans les poumons et les poignets tendus

Au bout de l'ocГ©an

La confusion des paroles et des gestes

La Visitation d'Г©tranges bГЄtes brГ»lantes agitГ©es de soubresauts

La Visitation massive de boules de feu


JE TE CRIE PAYS

Pour tes Г©blouissements d'yeux dardГ©s

Pour tes contrebandes de chaleurs farouches

Tes gГ©nГ©alogies engluГ©es

Tes granits poreux et glacГ©s

Je te crie pays

Pour tes fouillis de luzerne Г  fleur de peau

Tes pur-sang purulents qui verdoient de sulfure

Tes murs d'Г©curie Г©crasГ©s par le coups de pied des chevaux

Pour vous tous qui ГЄtes moi

Ou plus encore

Vous tous qui ГЄtes plus que moi 

Et je vous entends tourbillonner dans la dГ©rive des silences giclГ©s

ET JE CRIE


Suicides mauves 

DerriГЁre les persiennes clauses

Enfants rachitiques que l'on repousse du bout du pied

Hommes qui traversez la vie comme on traverse un long tuyau humide

Paysans coagulГ©s tronc Г  tronc conduisant de la voix les ruГ©es des troupeaux

Soleils que l'on dirige Г  bout portant contre le cЕ“ur des chevaux

J'ai vu mourir dans la nuit blonde 

Les enfants couleur de nacre et les filles brunes surgies du lait

J'ai vu tomber par touffes l'ardoise des toits inertes

J'ai vu prolifГ©rer les marГ©cages aux lГЁvres des collines

Il faisait un temps de flammes vertes

Un temps de poussiГЁre d'acier

Un temps d'yeux germГ©s

Et j'ai vu sous les portiГЁres du Ponant

S'effriter les enfants pГўles et dilatГ©s

Lourds hГ©ritages de fatigue

D'espoirs sГ©questrГ©s

De forГЄts en gestation

Chroniques blettes de chanteurs vibrant dans la lumiГЁre des branches

Pays de paille grise

Pays d'humiditГ© redoublant de violence

Pays d'attente et d'Г©boulis

Je contemple ce pays bГўti de cГґtes et de criques

CernГ© de climats douceГўtres 

TraquГ© de tourbes rГ©volues

OutrepassГ© de tumeurs pГўles et de pustules

OГ№ il n'y a pas de place pour le paysan seigneur des terres immobiles

Pour le prolГ©taire en usine combattant les nГ©goces et les engrenages fГ©roces


Soudain nous prend en route

Le mal taillГ© en coin

Le mal qui vrille et qui taraude

Le mal qui fore et qui perfore

Le mal qui force chaque pore

Le mal mГЁche de tariГЁre

Le mal douleur de vilebrequin

LE MAL DU PAYS NATAL


Mes frГЁres, mes frГЁres

Hommes brГ»lants plantГ©s d'Г©pines

Hommes tranchants Г  l'Г©coute des sГ©ismographes

Hommes de mon pays et d'ailleurs

Buvez aux geysers de l'humanitГ©

Appareillez pour de grands hommes lourds de justice

Rassemblez vos propos acГ©rГ©s depuis la pulsation des estuaires

Jusqu'aux profondeurs de l'Г©table

Hommes simples assis dans votre Г©table fermГ©e

Hommes empГЄtrГ©s de tabous et d'interdits

Je vous entends pourtant crГ©piter dans les flammes dГ©vorantes de l'esprit

Hommes liges des talus en transe et des villages abandonnГ©s

Hommes brodГ©s urinant le long des fossГ©s

Hommes de vieilles candeurs cГ©lГ©brant des divinitГ©s aux joues roses et fanГ©es

Et vous aussi, hommes des villes collectionneurs de meubles et d'ustensiles

Hommes Г©maciГ©s pourrissant sur la muqueuse des villes Г©trangГЁres

Vous partagez nos dГ©mangeaisons de libertГ©

Hommes puissants disputant la sГ©rГ©nitГ© de l'orgue et des esplanades

Hommes croustillants hГ©ritiers de toutes lГЁpres et de toutes famines

Hommes trop humiliГ©s les poings fermГ©s de fureur

TerrГ©s dans le tanin de vos chairs meurtries


Il n'y a pas de passГ© en Bretagne

Seulement un imperceptible mouvement des lГЁvres 

Au dГ©tour de petites phrases anodines et friables

Seulement un prГ©sent de grossiГЁres en justice

Un avenir barrГ© de violence et de poussiГЁre

Il n'y a pas de passГ© en mon pays

Sinon un bourdonnement d'hommes rГ©fractaires 

Je revois les genГЄts sur l'urine sГЁche

Les manoirs de quartz entourГ©s de haies


Mais je ne peux m'asseoir longtemps dans l'herbe

Les dГ©portations massives continuent

Nous avons chaud Г  nos fleuves

Nous avons chaud Г  nos relents d'alcool

Nous sommes un peuple hauts fourneaux

Un peuple coulГ© d'aubГ©pine

Nous ne capitulons pas


Je m'arrГЄte prГЁs des herses et des rouleaux

Je mГўche mes premiГЁres pousses de libertГ©

J'ouvre l'Г©ventail des champs labourГ©s

Et notre peuple accompli soudain des rГ©volutions Г©tincelantes Г  la face du monde

Un peuple vaincu s'exerce au maniement des marГ©es montantes

Je les vois qui s'assemblent tous sur les places

BГ»cherons de l'aube arrimГ©s aux cotres du soleil

DГ©fricheurs herbus et ruminants jetant les grappins dans un passГ© interdit

Ecoliers ternes et appliquГ©s Г©tablissant soudain des relations de cause Г  effet

Ouvriers analogues s'Г©veillant avec lenteur au creux des faubourgs crispГ©s

Grappes de femmes lourdes enracinГ©es dans la douleur des hommes

Ouvriers en grГЁve exigeant droit de regard et de pression sur les tubulures du pays

Colleurs d'affiches, vendeurs de journaux, distributeurs de tracts, porteurs de pancartes

Etudiants insolents et nerveux se dГ©robant avec vГ©hГ©mence 

Aux haleines fГ©tides, aux visages craquelГ©s

Ecoliers rieurs Г©prouvant du pied le fragile Г©quilibre de l'eau et du feu

Syndicalistes vingt fois licenciГ©s aux gestes robustes d'hommes mesurant l'Г©ternitГ©

Paysans matraquГ©s Г  bas de leur tracteur qui le soir sortent les livres prГ©cieux sur la table

Vous ГЄtes la Bretagne qui vient au feu

Vous ГЄtes la Bretagne qui s'ouvre aux vents du monde

Aujourd'hui je vous le dis

Nous allons procГ©der Г  des glissements de terrain

Il y aura des sursauts de lumiГЁre dans le brouillard des solitudes

Et l'angle des fenГЄtres Г©cumera de fougГЁres

Alors, nous nous installerons dans l'odeur des charpentes et le soulГЁvement des toitures

Pour des Г©meutes de tendresse

Aujourd'hui je vous le dis

Un peuple nouveau Г©merge lentement qui se mГ©nage des moissons exemplaires 

Un peuple nouveau se dГ©gage des siГЁcles gluants

Ce pays chloroformГ©

Ce pays bruissant d'espoirs clandestins

Rouvre les yeux sur les banlieues surmarines

Que naissent en moi les pluies cГўlines

Pour humecter les campagnes polychromes

Que saignent les fougГЁres fripГ©es pour le plaisir des hommes qui tГўtonnent

Qu'Г©clatent les bouches captives de mon peuple enfanteur d'hirondelles

Que se redressent les maisons arrachГ©es Г  la matrice des frondaisons liquides

Que s'Г©veille mon peuple aux quatre coins du monde matinal
Добавлено: 13.06.2012
Другие материалы по этой песне:
  • Текст (слова)

Страница создана 13.06.2012
http://primanota.ru/alan-stivell/hommes-liges-des-talus-en-transe-lyrics.htm
Привет, Гость.
Предлагаем пройти революционный курс по гитаре.
Подарок от PrimaNota.Ru, забирай!